LA DÉTOX DE PRINTEMPS

En ce début du XXIème siècle même si la médecine a atteint des prouesses techniques considérables et non négligeables, l’homme moderne n’en vit pas moins dans un contexte généralisé de malbouffe, de stress et de sédentarité, une situation néfaste à la santé et qui induit, au fil des années, de nombreuses maladies chroniques et dégénératives de notre civilisation comme l’obésité, les allergies, les problèmes hormonaux sans parler des cancers de plus en plus nombreux.

Mais, dans ce contexte pas très brillant, il y une bonne nouvelle c’est qu’il existe des solutions, simples et efficaces pour conserver et améliorer la santé de façon naturelle et le processus de détox fait partie de ces solutions.


1) La détox, c'est quoi ?

On peut penser que la détox est un nouveau régime à la mode et qu’elle n’est fondée sur aucune base scientifique.  Mais c’est oublier que ce processus de nettoyage est en fait une tradition ancestrale qui se pratiquait tout naturellement à la fin de l’hiver lorsque les réserves de nourriture commencaient à s’épuiser. On retrouve aussi ce principe de nettoyage dans les religions avec le Carême et le Ramadan. Le Carême consistait à ne pas manger de produits animaux durant les 40 jours avant Pâques.

La détox est un processus de nettoyage du corps qui va l’aider à mieux fonctionner grâce à une alimentation allégée, naturelle et végétale.

Le printemps est une période idéale pour faire une détox car c’est la période de l’année où l’on trouve le plus de légumes favorisant l’élimination des toxines. Avant les gens allaient ramasser dans la nature les salades sauvages, les asperges et poireaux sauvages et toutes sortes d’autres pousses comme le pissenlit ou les orties et ils en consommaient pendant plusieurs semaines en début de printemps.

Toutes ces plantes ont des propriétés diurétiques et dépuratives qui aident le corps

– à drainer les toxines, – tout en stimulant les organes d’élimination.


2) Les organes d'élimination, c'est quoi ?

En naturopathie on appelle les organes d’élimination les émonctoires. Les émonctoires sont les filtres de notre corps et les portes de sortie des toxines. Mais si les filtres sont encrassés, le travail d’élimination ne peut pas se faire correctement et cela peut avoir à la longue des conséquences sur notre état de santé.

Selon les principes de la naturopathie il est important de stimuler les émonctoires.


L’organe principal de détoxination et détoxication est le foie.

Vous voulez connaître le secret pour stimuler un foie paresseux ? 1 c à soupe d’huile d’olive + jus de citron le matin à jeun pendant 1 à 3 semaines maximum L’huile d’olive agit comme un laxatif naturel et le citron a une action anti-inflammatoire. Lorsque ces deux ingrédients sont associés, ils permettent d’éliminer les toxines, et de stimuler le fonctionnement du foie et de la vésicule biliaire.

Les trois plantes majeures du foie et de la vésicule biliaire sont le chardon marie, le radis noir et l’artichaut. L’idéal est de les prendre sous forme d’ampoules buvables combinant ces trois plantes (une ampoule matin et soir, avant les repas, pendant trois semaines). Le deuxième émonctoire sont les intestins dont l’un des rôles et d’assurer un bon transit. Pour cela il faut manger des fibres et boire environ 1,5 l d’eau par jour. L’eau va faire gonfler les fibres ce qui facilite l’évacuation des déchets.

A propos d’un bon transit, connaissez-vous les graines de chia ? Très riches en fibres alimentaires et en fibres solubles, les graines de chia favorisent le transit intestinal. Mais attention, les graines de chia présentent un potentiel allergène. Les personnes allergiques à d’autres graines (par exemple lin ou sésame) doivent les consommer avec prudence. Pour bénéficier pleinement des apports nutritionnels du chia, il est conseillé d’en consommer une cuillère à soupe par jour. Les graines de chia ont un goût assez neutre. Lorsqu’on les met en contact avec un liquide, elles prennent une texture gélatineuse et forme un mucilage. On peut s’en servir pour épaissir une sauce ou on peut ajouter les graines dans un smoothie, un pain aux céréales …

Le troisième émonctoire sont les reins.

Les reins filtrent et nettoient le sang chargé des substances toxiques et les évacuent par les urines. Des cernes sous les yeux, des chevilles, mains et visage gonflés, un goût métallique dans la bouche sont les signes d’une surcharge rénale. Une solution est de boire une tisane de queue de cerises ou de busserole, matin et soir pendant deux à trois semaines.



3) Comment savoir que notre organisme contient trop de toxines ?

Il faut savoir qu’une consommation excessive de produits laitiers, de produits sucrés et à base de farine blanche, de conservateurs et additifs chimiques, de viande rouge provoque des intoxications intestinales qui entraînent à leur tour des réactions inflammatoires, des allergies, des rhumes à répétion et des infections urinaires.

Les symptômes suivants peuvent être des signes d’intoxication du corps :

– la fatigue – les problèmes de peau et un teint terne – les troubles de la digestion – les allergies (gluten, lait …) – des infections ORL à répétition (otites, bronchites, sinusites …) – des inflammations articulaires – la prise de poids


4) Quels résultats peut-on attendre d'une détox ?

– on dort mieux, – on digère mieux, – on retrouve un regain d’énergie, – on peut guérir de troubles chroniques que l’on trainaît depuis longtemps.

Tout fonctionnera mieux à l’intérieur et cela aura des effets visibles à l’extérieur !!


5) la détox en pratique

La détox peut se faire de diverses manière selon la saison, la constitution de la personne et ses habitudes alimentaires et pour bien réussir sa détox il est important de respecter trois étapes :


1ère étape : la préparation (5 jours)

Il est important de commencer une détox en douceur car plus l’organisme est intoxiqué, plus les effets de la détox vont être importants. Et on risque  d’abandonner très rapidement, en se disant que la détox, c’est vraiment n’importe quoi !

On commence par supprimer le sucre blanc, puis l’alcool et la viande rouge, le café et le chocolat, puis tout ce qui contient des céréales raffinées (il y en a beaucoup), puis les produits laitiers, puis les céréales raffinées (tout ce qui contient de la farine blanche, le riz blanc). Vous remplacez le pain blanc par du pain d’épeautre complet au levain, et vous mangez des fruits frais et secs à la place des biscuits et des desserts. Remplacez la viande par des plats végétariens (céréales et légumineuses).

On peut aussi supprimer le tabac, le vernis à ongles et la laque pour les cheveux !


2ème étape : Au bout de 5 jours on entre dans la détox proprement dite qui va durer de 1 à 3 jours.

Pendant ces jours-là on ne va consommer que des fruits et légumes, bio de préférence, assaisonnés d’épices et d’aromates avec un peu d’huile d’olive.

L’idéal est de commencer le 100% détox par un repas du soir, pour démarrer toute une journée ensuite avec un estomac déjà bien allégé. Au début, lorsqu’on n’a jamais fait de détox, on peut commencer la détox 100% juste un soir, ou un soir et le matin suivant ou une seule journée. Un jour entier c’est déjà très bien !

Si j’avais une recommandation à vous faire, c’est surtout PAS DE STRESS ! Détendez-vous et faites-vous confiance, vous ne prenez pas de risques, tout va bien se passer. Pensez que vous partez à l’aventure avec un autre mode d’alimentation qui va vous régénérer littéralement à tous les niveaux de votre corps.

Que va-t-on manger pendant le 100% détox, à midi et le soir ? Ce sera, au choix :

– une grande assiette de crudités avec quelques dés d’avocat et un filet d’huile d’olive et de citron. Vous pouvez ajouter des fines herbes (ciboulette, persil, coriandre) et une c. à café de graines de tournesol ou de graines de courges, deux ou trois olives noires,

– une grande assiette de légumes cuits, mangés chauds ou froids, assaisonnée d’un filet d’huile d’olive et d’épices (curry, paprika, cumin) pour donner du goût,

– une soupe de légumes maison épaisse mais sans pommes de terre (exemple : potimarron + carottes + oignons ou courgettes + brocolis + oignons. Un à deux bols.

– un smoothie vert (1/2 avocat + fenouil + feuilles de salades + pommes + jus de citron)


Si après les crudités ou les légumes vous avez encore faim ou envie de manger autre chose, prenez un petit bol de soupe de légumes maison. Prendre la soupe chaude à la fin du repas va aider à la digestion des aliments crus et froids et va apporter une touche de rassasiement final.

A la fin de la soirée, prenez tranquillement une infusion de tilleul ou de verveine pour bien hydrater le corps et préparer le sommeil.

Le matin (et au goûter) vous mangerez des fruits frais et biologiques, dès le reveil ou une ou deux heures après selon votre appétit, accompagnés ou non de quelques amandes ou noisettes. Les fruits seront crus ou cuits selon votre sensibilité digestive.


– 3ème étape : le retour progressif à une alimentation normale (pendant 5 à 6 jours)

C’est souvent la partie la plus difficile à respecter, il faut réintroduire les catégories d’aliments en douceur pour ne pas anéantir les bienfaits de la détox. On réintroduit les aliments dans l’ordre inverse de l’étape n° 1 : d’abord les légumineuses, puis le riz et les pommes de terre, puis le poisson, poulet et les œufs, puis les autres céréales, puis les produits laitiers puis la viande rouge et les douceurs.

A la fin de ces deux semaines on aura perdu un ou deux kilos, on aura une meilleure digestion, un meilleur transit, un meilleur sommeil et une plus belle énergie, physique et psychique.


La monodiète

Faire une monodiète signifie ne manger qu’un seul et même aliment au cours du repas, pendant un seul repas ou pendant un jour ou même plusieurs jours.

La monodiète a l’avantage de ne pas se prendre la tête avec ce qu’il faut et ce qu’il ne faut pas manger mais a aussi l’inconvénient d’entraîner une certaine lassitude.

La monodiète la plus fréquente est la monodiète de pommes. La pomme est riche en pectines et en fibres douces, elle contient de la vitamine C, du potassium et du sélénium qui est un antioxidant important. C’est aussi un bon antiseptique intestinal. L’avantage de la pomme est qu’on peut la consommer de diverses manières, crue ou en compote, en jus également.

On peut aussi faire une détox «blanche», c’est à dire sans produits laitiers, de sucre blanc et de farine blanche.

On mangera dissocié pendant 10 jours avec :

– un petit déjeuner riche en protéines pour une bonne gestion des hormones tout au long de la journée (insuline, sérotonine et cortisol) avec un œuf à la coque ou des amandes, noix, noisettes,

– un repas de midi composé de crudités, légumes cuits et protéines qui varient chaque jour (volaille, poisson, œuf, lentilles) et une sauces à base d’huile d’olive, citron et persil,

– un repas du soir composé d’une belle portion de légumes avec une petite portion de céréales sans gluten (riz demi-complet, quinoa, sarrasin).

A 10h00 et 17h00, si on a faim, on peut manger un fruit de saison avec quelques amandes et une boisson chaude au citron et miel.


Et pour finir, trois conseils importants !

Veillez à l’aspect émotif de la détox (fatigue et/ou baisse de moral les premiers jours) :

Faites la part des choses et ne visez pas la perfection.Sachez appréhender une «traversée du désert» car le corps économise son énergie les premiers jours de détox.

Il ne vous reste plus qu’à osez l’aventure de la détox et à prendre de nouvelles habitudes alimentaires pour régénérer vos énergies et vous sentir au top de la forme et de la bonne humeur !!!

Véronique Hyacinthe

https://senourrirselonsanature.fr/


CONDITIONS GÉNÉRALES

Pour les ateliers et initiations, toute inscription ne pourra être prise en compte sans le versement des arrhes correspondantes. Les arrhes ne sont pas remboursables.
Si vous deviez avoir un empêchement, nous vous proposerons, tout naturellement, une nouvelle date pour réaliser votre formation, dans la limite de 2 reports, et votre place réservée en priorité sur un autre stage de votre choix. Tout cycle de séminaire entamé est dû en totalité. Si lors d’une session, le nombre de stagiaires inscrits est insuffisant, les petits soins de Sophie se réserve le droit de reporter à une date ultérieure le stage prévu au calendrier.

PRÉCISION FINANCIÈRE AGRÉABLE

Une légère flexibilité peut être accordée dans les dates d’encaissement, à titre exceptionnel et si votre situation l’impose.

© 2018 Les petits soins de Sophie